Le choix d’un avocat

Le choix d’un avocat

Publié le : 15 juin 20215 mins de lecture

Opter pour tel ou tel professionnel du droit n’est pas toujours chose simple surtout lorsque ce choix doit se faire dans l’urgence. C’est parfois le cas en matière de droit de la famille et des personnes. C’est en effet une des nombreuses branches du droit, qui régit les relations entre les membres d’une même famille, parents, enfants ou grands-parents.  

Les compétences du droit de la famille

Les unions diverses, mariages, PACS ou concubinage peuvent donner lieu à des interrogations en matière de contrats par exemple. Un avocat spécialisé dans ce domaine saura répondre aux différentes demandes et choisira au mieux, avec ses clients, le contrat le plus approprié à leur situation respective. 

Les séparations sont souvent le « fonds de commerce » des avocats en droit de la famille. En moyenne, chaque année, 60.000 couples divorcent dans notre pays. La présence d’un avocat est obligatoire lors de la procédure, qu’il s’agisse d’un divorce contentieux ou non contentieux, mais son rôle n’est pas le même. 

Dans un divorce non contentieux, les époux se sont normalement mis d’accord sur toutes les dispositions à prendre après leur séparation : garde des enfants, pension alimentaire et/ou compensatoire, partage des biens … Les avocats respectifs de chacun rédigent ensuite une convention de divorce qui est déposée chez un notaire. Le juge des affaires n’intervient qu’à la demande d’un ou des enfants du couple, s’ils veulent être entendu. 

Le divorce contentieux, quant à lui, demande plus de temps, les époux n’étant pas en accord sur les modalités de séparation. 

Désaccords, refus du divorce donnent souvent lieu à des tensions parfois lourdes que l’avocat tentera, dans un premier temps, d’apaiser. Mais, il faudra, malgré tout, opter pour une forme de séparation entre le divorce pour faute, conséquent le plus souvent à un adultère, de la violence ou de l’irrespect ou pour un divorce pour altération définitive du lien conjugal. Le divorce pour acceptation du principe de la rupture de mariage intervient, quant à lui, lorsque les époux sont d’accord sur le fait de la séparation mais pas sur les conséquences. 

L’avocat interviendra ainsi tout au long de la procédure, de la conception du dossier à la rédaction de l’assignation en divorce. De même, il sera présent lors du rendez-vous avec le juge des affaires familiales au tribunal judiciaire. 

Les violences conjugales sont en recrudescence constante. Ces dossiers, toujours douloureux, peuvent prendre différents aspects : physique, sexuel, moral, psychologique, quelquefois économique. Mais, quels qu’il soient, la législation prend désormais des mesures plus fermes et définies et il est indispensable de s’adjoindre les services d’un avocat qui portera le dossier devant le tribunal. 

Unions, divorces, violences ne sont pas les seules attributions d’un avocat spécialisé en droit de la famille. Il intervient aussi sur des dossiers de successions, de curatelle ou de tutelle et sur les problèmes afférents au droit des grands-parents. 

Comment choisir un avocat ?

Etablir un dossier qui intervient souvent suite à un contentieux et se confier à un étranger n’est pas toujours évident. C’est pourquoi, le ressenti que vous aurez lors du premier contact avec un avocat est principal. Vous devez avoir la sensation qu’il est à l’écoute, disponible, qu’il s’intéresse à votre demande. De même, vérifiez qu’il se mette à votre portée en laissant de côté son jargon d’avocat. 

L’annuaire des avocats de la ville de Lyon est bien garni. Mais, parmi tous ces professionnels, nous vous conseillons Maître Emile Bertholet. 

Depuis 2014, cette avocate a exercé dans plusieurs cabinets d’avocats de la région lyonnaise. Forte d’une expérience acquise au travers de ces différentes expériences professionnelles, elle a, par la suite, choisi de se spécialiser dans plusieurs branches : le droit pénal, le droit du travail et le droit de la famille et des personnes. D’autre part, elle accompagne ses clients dans le cadre des biens vendus aux enchères devant le Tribunal de Grande Instance de Lyon. 

Maître Emile Bertholet a prêté serment en 2014. Lors de cette cérémonie, l’avocat s’engage à respecter des règles bien définies. Mais, certaines qualités sont par ailleurs indispensables dans ce métier. Ainsi, la discrétion, la loyauté, la courtoisie, l’intégrité, l’humanité, la rigueur, l’indépendance sont, entre autres, des aptitudes indispensables, aptitudes dont Maître Bertholet n’est pas dépourvue. 

   

Plan du site