Quel coût prévoir pour un divorce à l’amiable ?

coute un divorce

Publié le : 08 juin 20215 mins de lecture

Lorsque l’union d’un couple ne se passe plus comme prévu, la séparation est inévitable. Le cout d’un divorce est l’une des premières questions qui arrivent en tête, en pareille situation. Les dépenses liées à cette rupture peuvent varier d’une relation à l’autre. Alors, est-il possible de connaître le vrai cout d’un divorce ?

Quelles sont les procédures à suivre ?

La procédure d’annulation d’une union conjugale par consentement mutuel se résume par l’application de la loi. Le principe stipule que les deux côtés doivent se mettre d’accord sur le comportement de l’ensemble des effets communs. C’est-à-dire, qu’une rupture à l’amiable commence par la création d’une entente sur la garde des enfants, la somme finale de la pension alimentaire, la répartition des biens, la mise en place d’une perspective de vie séparée, avec toutes ses conséquences. 

Le cout d’un divorce est d’autant moins cher, si le couple s’arrange bien. Cela est dû au fait, que les parties n’aient plus besoin de suivre une procédure judiciaire ni de passer par l’expertise d’un juge des affaires familiales. Les avocats, chacun de leur camp accompagne leur client dans la rédaction d’une convention de divorce. La signature du contrat se fait dans un délai de 15 jours, afin de donner un temps de réflexion raisonnable. Avant cette étape, cependant, il est plus que nécessaire de demander aux professionnels, combien coute un divorce ? Une issue incontournable, puisqu’il est obligatoire de se faire assister par des professionnels de la loi. 

Quelles prévisions pour ne pas se ruiner ?

L’estimation est primordiale pour définir si les parties possèdent les moyens nécessaires pour activer la procédure. Déjà, la prise de conscience de faire cette annulation en mode amiable, reflète l’envie des deux, de vouloir en finir le plus rapidement possible, sans se ruiner. En effet, si le procès devient conflictuel, l’affaire devient plus longue et les allers-retours dans les tribunaux vont puiser dans vos ressources financières. Dans la perspective, où l’objectif est de réduire les dépenses du cout d’un divorce, vous devez préparer cette désunion. 

Pour bien faire, il est plus que nécessaire de survoler les sites proposant des services de divorce par consentement mutuel. Des devis y sont proposés, et vous n’avez qu’à remplir leur formulaire pour obtenir une somme approximative. Cependant, vous pouvez également continuer à réunir les documents officiels utiles à cet événement, à savoir : les actes de naissance et de mariage, le livret de famille, les diverses attestations de revenu et de charge, ainsi d’autres paperasses jugées nécessaires. N’hésitez pas à rencontrer votre banquier pour gérer le compte-joint, ou le remboursement de crédit en cours. 

Combien faut-il dépenser ?

Avoir anticipé toutes les mauvaises conséquences du divorce, revient à dire que vous avez réussi votre préparation. Toutefois, vous avez dû dépenser une somme non négligeable et êtes arrivé à rester en bons termes, jusqu’à la signature finale du contrat. Alors, combien coute un divorce ? Si tout se passe bien et que vous préfériez les honoraires à l’heure, vous débourserez en moyenne 100 à 500 euros. Pour un tarif forfaitaire, toujours à l’amiable, vous avez entre 1000 à 3000 euros. Ces montants sont donnés à titre d’information. 

Mais pour en être fixé, rien ne vaut une descente vers un cabinet d’avocat spécialisé dans le droit de la famille. La facture détaillée d’une prestation sera toujours improbable, puisque le cout d’un divorce change en fonction de la demande des clients. Il faut seulement s’assurer de rechercher un service tout compris au prix le plus bas. Les sites ne cessent de promouvoir leurs offres, et de nombreux éléments sont pris en compte pour mieux vous aider dans votre démarche. Cette épreuve d’annulation de mariage est une épreuve comme une autre, vous devez vous en sortir satisfait.

Plan du site